“Mais tout ça, c’était avant le drame”

Entretien d'embauche - LicenciementJ’aime bien cette phrase de Franck Dubosc.

Je souhaitais l’écrire dans un article, c’est chose faite !

Dans la bouche du comique, c’est rigolo.

Maintenant imaginez un candidat à un entretien d’embauche.

Il a brillamment réussi la première partie de l’entretien : présentation de sa formation, puis de son expérience…  Mais soudain, arrive le moment où il va parler de l’instant le plus désagréable de sa carrière.

Son licenciement !

Et encore, ce candidat est chanceux. D’autres ont vécu le choc plusieurs fois !

Comment ce candidat doit-il présenter cet incident ?

Le candidat pourrait citer Dubosc. Avec un peu d’humour tout passe, n’est-ce pas ? 🙁 …

Personnellement je déconseille.

Une autre solution est… de ne pas en parler.

Une nouvelle fois, c’est une mauvaise idée.

Alors comment faire ?

Tout se passe en fait avant l’entretien.

Il faut positiver !

Inutile d’arriver à l’entretien avec l’envie de vider son sac sur son précédent employeur.

Bien sûr, il faut parler de son licenciement. Parce que tout se sait. Si le recruteur ne le devine pas, il peut vérifier. Et votre omission vous portera fatalement préjudice.

Donnez les raisons de ce licenciement.

Le recruteur vous posera la question de toute façon. Là aussi, inutile de mentir ou d’être vague.

Trouvez des formules positives

Cela se prépare avant l’entretien, en vous inspirant de la langue de bois de nos politiques (nan ! je plaisante).

Par exemple, si vous avez eu une grosse engueulade avec votre précédent patron, dîtes que vous aviez des “points de vue différents !”. Admettez vos erreurs, cela prouve que vous savez prendre du recul, analyser une situation et en tirer les leçons.

Dans tous les cas, lorsque vous parler de votre précédente entreprise (enfin celle qui vous a licenciée), imaginez-vous dans l’univers suivant :

L’univers des bisounours !

Pour ceux qui auraient besoin d’un éclairage, faites votre éducation sur http://www.agkidzone.com/care-bears/  !

C’est à dire que “Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil” (autre référence cultuel, et pour celle ou celui qui viendrait d’une autre planète, je donne le lien d’information : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tout_le_monde_il_est_beau,_tout_le_monde_il_est_gentil ).

En d’autres termes (et j’arrête avec les références !), ne formulez pas d’opinions négatives sur votre ancien environnement : collègues, responsables, entreprise. Vous évitez de paraître aigri et revanchard.

Idéalement, si vous avez des personnes (références) qui peuvent parler de vous dans cette entreprise, c’est un excellent point positif. Cela prouve vos qualités relationnelles, et que le licenciement n’avait pas de rapport avec la personne que vous êtes.

Dans le cas où le licenciement correspond à une insuffisance de compétences, montrez que vous avez entamé des actions pour vous former.

Et si c’est la situation économique qui a justifié votre départ, votre interlocuteur le comprendra sans problème.

Des conseils + une vidéo + un ebook ?

Devenez membre, c'est gratuit !

Pas de spam chez nous ! Désinscription à tout moment !

Partage

Club Recherche Emploi animé par Captain Job !

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.